Sommaire

  • Gazon : terre acide ou terre basique ?
  • Gazon : les différents types de terre
  • Changement de terre pour son gazon

L'analyse de votre terre par un laboratoire spécialisé vous permettra de connaître sa composition et ainsi de la corriger pour la rendre parfaitement cultivable.

Les six étapes de la préparation du terrain pour un gazon sont : le désherbage, l'analyse du sol, l'aération, les arroseurs, le labour et le drainage.

Gazon : terre acide ou terre basique ?

L'analyse chimique d'un sol a pour but de déterminer son niveau d'acidité ou d'alcalinité :

  • C'est ce que l'on appelle le pH. Un sol idéal présentera un pH de 7 : en dessous, il est acide ; au-dessus, alcalin.
  • Les graminées pour gazon apprécient en général un pH de 6 à 7, et une variété comme l'agrostide peut se contenter de 5,5.

L'analyse de votre sol vous permettra également de connaître sa teneur en éléments fertilisants :

  • azote qui fait pousser les feuilles et les rend vertes,
  • acide phosphorique qui favorise la croissance du système racinaire,
  • potasse qui permet de résister au froid comme à la sécheresse et améliore la résistance au piétinement,
  • magnésium qui joue le même rôle que la potasse
  • soufre qui augmente la résistance au froid et permet aux feuilles de rester vertes en hiver,
  • et oligo-éléments qui aident à la fonction chlorophyllienne, à la croissance et à la fixation de l'azote.

 

Gazon : les différents types de terre

Voici les principales caractéristiques de la terre :

La terre sableuse

  • Elle est légère et coule entre les doigts : si vous la comprimez dans vos mains, la boule formée ne tient pas et se défait rapidement.
  • L'air et l'eau la pénètrent facilement et elle est facile à travailler.
  • Comme elle retient mal l'eau, elle se trouvera très souvent sèche.
  • Les engrais sont mal retenus et il faudra en apporter souvent.
  • Vous pouvez la corriger en lui apportant de la tourbe ou un peu de terre argileuse qui absorberont l'eau avant de la restituer aux plantes.

La terre argileuse

  • Elle est collante et lourde : difficile à travailler, elle forme de grosses mottes lorsqu'elle est humide et se crevasse sous l'effet de la sécheresse.
  • Elle est froide en hiver et se réchauffe très lentement, ce qui exclut les semis précoces.
  • Elle présente les avantages importants de bien retenir l'eau et d'assimiler parfaitement les engrais.
  • Il est facile de déterminer une terre argileuse par la végétation qui s'y développe : elle est le terrain favori des boutons d'or et du plantain.

La terre calcaire

  • Sa couleur, typique, est blanche : vous y verrez souvent pousser la moutarde et les coquelicots.
  • C'est une terre pauvre qui nécessite des apports d'engrais importants et répétés.
  • Pour obtenir une culture satisfaisante sur une terre calcaire, il sera nécessaire d'y ajouter du terreau, de la tourbe ou du fumier bien décomposé.

La terre franche

  • C'est la meilleure terre de toutes mais la plus rare : environ 65% de sable, 15% d'argile, 10% d'humus et 10% de calcaire.
  • Tout y pousse au prix d'un travail peu astreignant.

La correction de votre sol vise à se rapprocher le plus possible de la terre franche qui donne le gazon le plus régulier et le plus beau.

La terre humifère

  • Elle est composée de débris végétaux, ce qui la rend très nourrissante mais très acide.
  • Elle est reconnaissable à la présence de fougères et d'oseille.
  • Elle n'est pas le terrain favori du gazon, ce qui vous obligera à en modifier la structure par un amendement à base de chaux ou de scories potassiques.

Changement de terre pour son gazon

Les graminées qui constituent le gazon sont considérées comme assez peu contraignantes sur la nature du sol où elles poussent. Cependant le plus souvent, il vaudra mieux que vous apportiez certaines améliorations, même minimes :

  • Si votre terre est trop lourde, votre gazon risque d'être assez rapidement remplacé par de la mousse.
  • Si votre terre est trop légère, il sera nécessaire de l'arroser sans cesse pour lui conserver un minimum de couleur verte.

Des solutions adaptées au type de terre

  • En présence d'une terre compacte où l'eau pénètre avec difficultés, il vous faudra lui apporter du sable de rivière fin pour l'alléger. Une épaisseur de 3 à 5 cm suffira, à mélanger au sol par un bon labour.
  • Si votre terre est trop sableuse et présente des difficultés à retenir l'eau, un apport de tourbe, de terreau ou de fumier bien décomposé sera nécessaire, sur une épaisseur de 3 à 4 cm. Il faudra également la mélanger par labour.

Nous pouvons si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes du gazon. Ils pourront vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Gazon : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils pour semer et entretenir votre pelouse
Télécharger mon guide
Gazon

Aussi dans la rubrique :

Installer sa pelouse

Sommaire

Comment semer du gazon ?

Semer du gazon
Voir 2 articles de plus

Préparer son terrain avant semis

Comment choisir un rouleau à gazon ? Préparer le terrain pour une pelouse
Voir 4 articles de plus

Poser du gazon en rouleau ou synthétique

Poser un gazon synthétique Poser du gazon en rouleau