Sommaire

Fertiliser une pelouse

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Voir en vidéo Télécharger la fiche

Vous désirez au fil des saisons conserver une pelouse d’un bel aspect ? Un seul secret : vous devez la fertiliser, c’est-à-dire lui apporter les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance et à la lutte contre les parasites. Mais comment s’y prendre ?

Les engrais chimiques pour gazon sont de 2 types :

  • Les engrais à effet immédiat : la libération de l’azote est rapide et agit très vite sur la pousse et la coloration des tiges, il se présente souvent sous forme liquide ou en poudre.
  • Les engrais à libération lente : la libération de l’azote se fait plus lentement, la plante se nourrit au fur et à mesure de ses besoins : les granulés sont plus faciles à utiliser, le risque de brûlure de la plante est moins important.

Certains fabricants proposent des engrais associés à un désherbant qui ne s’attaque qu’aux plantes indésirables.

Une fois votre engrais choisi, voici comment fertiliser une pelouse.

Engrais

Article

Lire l'article Ooreka

Voir la vidéo : Fertiliser une pelouse

Avant de commencer...

Les engrais chimiques sont constitués de trois éléments essentiels :

  • L’azote (N), qui stimule la croissance et apporte sa belle couleur aux feuilles.
  • Le phosphore (P), qui permet le développement des racines et des tiges.
  • La potasse (K), qui donne à la plante la force de lutter contre la sécheresse et les maladies.

Lisez attentivement la notice du fabricant sur l’emballage de votre engrais, vous y trouverez :

  • La composition, exprimée par le pourcentage des trois éléments indiqué par un code.
  • Les doses à appliquer, de l’ordre de 30 à 50 g/m2.
  • Les périodes auxquelles le traitement est préconisé :
    • couramment en mars et octobre ;
    • une fois dans l’année pour des produits longue durée.
  • Les consignes d’emploi et de sécurité : rangez les boîtes dans un endroit sûr, utilisez gants et masque…

Évitez la sur-fertilisation

Un excès d’engrais augmente non seulement la consommation de produits chimiques inutilement, mais peut se montrer néfaste pour votre pelouse.

En effet, une fertilisation poussée conduit à la brûlure chimique qui se traduit par une croissance supérieure excessive qui affaiblit la plante au lieu de la renforcer.

Pour éviter la sur-fertilisation :

  • Si vous avez un doute au moment du dosage, préférez une dose trop faible à une dose trop forte.
  • Privilégiez les engrais à vitesse lente.
  • Réservez les engrais à libération immédiate aux pelouses jeunes.

1. Cas 1 : épandez manuellement

Engrais à libération lente

  • Traitez la pelouse quelques jours après une tonte.
  • Arrosez légèrement au préalable.
  • Épandez l’engrais uniformément en quadrillant au mieux votre terrain, et en jetant l’engrais par poignée.

Engrais à effet immédiat

Arrosez abondamment après l’épandage pour dissoudre les granulés et libérer l’azote, mais aussi pour éviter la brûlure des plantes.

1. Cas 2 : épandez mécaniquement

Sur un terrain de grande surface, il n’est pas simple de disperser l’engrais uniformément. En plus, l’application peut être longue et fastidieuse.

L’épandeur

L’utilisation de l’épandeur présente plusieurs avantages :

  • C’est un appareil équipé de roues que vous poussez devant vous.
  • Il contrôle l’écoulement d’engrais.
  • Il nécessite donc un réglage préalable : effectuez des essais sur une surface lisse.
  • Il en existe de 2 sortes : rotatif et à gravité.

Conseils d’utilisation

  • Effectuez 2 passages en divisant par 2 la dose à appliquer : cela permet un épandage encore plus uniforme.
  • Ne stockez jamais votre épandeur avec un restant d’engrais : sous l’effet de l’humidité, il durcirait.
  • Nettoyez-le à l’eau avant de le remiser.
  • Utilisez-le lorsqu’il est bien sec.

2. Pratiquez le terreautage

Principe du terreautage

Le terreautage consiste à amender le sol de votre pelouse. Cela vous permet :

  • de réduire, voire d’éviter l’apport de produit chimique ;
  • de stimuler naturellement l’activité microbienne du sol ;
  • d’accroître la qualité du sol en y apportant des matières organiques, donc au final d’augmenter la qualité de l’herbe.

Avec quoi terreauter son gazon ?

La qualité du terreau garantit le succès du terreautage, alors comment choisir le bon ? Quelques conseils :

  • évitez les premiers prix, aussi pauvres en nutriments que leur prix est bas, uniquement constitués de tourbe et de déchets grossiers ;
  • préférez investir dans un terreau polyvalent de qualité, du fumier décomposé ou un mélange pour la pelouse, tous idéaux pour cette opération ;
  • réalisez vous-même votre terreau en mélangeant selon les besoins de votre sol : du compost, du fumier, de la terre à jardin ou de la terre minérale, un peu de sable et de la mousse de tourbe.

Enfin, changez chaque fois de terreau afin de vous assurer d'apporter à votre jardin un maximum d'éléments nutritifs.

Selon la nature de votre terrain, le mélange sera constitué préférentiellement de :

  • terre noire, si le sol est alcalin ;
  • sable, si la terre est argileuse ;
  • terre de jardin, si la terre est acide ;
  • pour tous les types de terre : un mélange de compost et de terreau.
Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Quand pratiquer le terreautage ?

Votre gazon jaunit, car le sol est appauvri : c'est le temps du terreautage. En effet, au fil des années, le sol de votre jardin s'appauvrit ce qui impacte directement la flore et la vivacité de votre gazon. Le terreautage se pratique :

  • lorsque le gazon jaunit ;
  • au printemps ou à l'automne ;
  • idéalement après la scarification ou l'aération du sol afin de favoriser la pénétration du terreau.

Comment faire ?

  • Idéalement, aérez ou scarifiez votre pelouse avec un scarificateur avant l’épandage.
  • Épandez une fine couche (moins de 1 cm) d’amendement, soit à la pelle, soit avec un épandeur à compost. Comptez 5 à 10 L de terreau par mètre carré pour une épaisseur de 0,5 à 1 cm.
  • Passez le râteau pour l’incorporer à la terre.
  • Profitez-en pour ensemencer les parties clairsemées si nécessaire.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Fertilisez écolo

Posséder une pelouse saine et en bonne santé tout en nourrissant de sérieux penchants écologiques n’est pas impossible.

Voici quelques consignes simples à respecter :

  • Utilisez des engrais dits « naturels », car sans phosphate.
  • Pratiquez l’herbicyclage qui consiste à laisser sur place l’herbe tondue (la pelouse se nourrit des éléments nutritifs contenus par ces résidus), vous réduirez de 30 % les besoins en engrais.
  • Ne tondez pas trop court, attendez que la pelouse atteigne 10 cm, et ne tondez surtout pas une herbe mouillée.
  • Affûtez vos lames de tondeuse.
  • Procédez à l’aération de votre pelouse en début et fin de saison.
  • Limitez les arrosages, il est préférable d’arroser souvent et en petite quantité.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel pour fertiliser sa pelouse

Imprimer
Râteau

Râteau

12 € environ

Pelle

Pelle

20 € environ

Épandeur

Épandeur

Environ 25 €

Scarificateur manuel

Scarificateur manuel

25 €

Gazon

Gazon : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils pour semer et entretenir votre pelouse
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Entretenir sa pelouse

Sommaire