Sommaire

  • Étape 1 : Choisissez le matériel de tonte adéquat
  • Étape 2 : Optez pour une bonne fréquence de tonte
  • Étape 3 : Déterminez la bonne hauteur de tonte
  • Étape 4 : Tondez en suivant ces quelques consignes...
  • Étape 5 : Cas 1 : ramassez l’herbe
  • Étape 5 : Cas 2 : laissez l'herbe sur place
Tondre la pelouse

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Si l’arrosage, l’entretien et la fertilisation sont fondamentaux pour un développement harmonieux d’une pelouse, la tonte reste la tâche qui prédomine pendant la saison des beaux jours, par sa fréquence, mais aussi par son impact sur la plante.

Plusieurs règles doivent être respectées pour éviter aussi d’y consacrer trop de temps et d’énergie !

Voici toutes les astuces pour tondre la pelouse.

1. Choisissez le matériel de tonte adéquat

Identifiez vos besoins

Comment identifier vos besoins avant l’achat de votre matériel de tonte ?

Ce choix doit prendre en compte les aspects suivants :

  • la taille du terrain à tondre et la largeur de coupe ;
  • l’effort physique que vous voulez y consacrer, donc le type de traction ;
  • le type de ramassage de l’herbe (avec ou sans bac) ;
  • l’autonomie imposée (si absence d’alimentation électrique) ou souhaitée.

Les types de tondeuses

Il existe 5 types de tondeuse :

  • La tondeuse à main à lame hélicoïdale : mise en œuvre rapide, écologique, entretien réduit, réclame un simple affûtage des lames, et un effort physique.
  • La tondeuse électrique : simple d’utilisation, peu d’entretien, mais nécessite un branchement, un câble à traîner derrière soi (avec le risque de le couper) et la difficulté des manœuvres et du contournement des massifs et des arbres.
  • La tondeuse à moteur thermique : autonome, plus bruyant, entretien un peu technique et prix plus élevé, existe en version tractée ou poussée.
  • La tondeuse à batterie : autonome sur des surfaces moyennes, propreté.
  • La tondeuse auto-portée : gros investissement pour de grandes surfaces de tonte.

2. Optez pour une bonne fréquence de tonte

La tonte de la pelouse s’effectue du printemps à l’automne, avec des petites variations selon les régions.

Entre mars et octobre, la fréquence est d’environ une fois par semaine, en écartant toutefois l’été où, la croissance de l’herbe étant réduite, les tontes peuvent être espacées de 2 voire 3 semaines.

Bien sûr, les esthètes du gazon peuvent aller jusqu’à pratiquer 2 tontes par semaine.

Malgré cette règle, la fréquence de tonte dépend bien évidemment de :

  • la hauteur de coupe ;
  • l’usage que vous faites de votre gazon (agrément, terrain de jeux) ;
  • la vitesse de croissance de votre herbe (semences, exposition, climat).

3. Déterminez la bonne hauteur de tonte

La hauteur de coupe à retenir pour une pelouse est fonction :

  • Du type de semences, coupez :
    • à 5 cm le ray-grass anglais ;
    • à 4 cm les fétuques rouges et ovines ;
    • à 2 cm les agrostides.
  • Du piétinement :
    • S’il est important, vous devrez laisser les tiges hautes (7 cm) : cela permettra à votre pelouse de résister.
    • S’il est faible, une coupe à ras (3 cm) ne le fragilisera pas, mais demandera plus d’entretien.
  • De la saison : en période chaude et sèche, une coupe haute permet à l’herbe d’éviter plus facilement le dessèchement et de protéger le sol des rayons du soleil.

Quoi qu'il en soit, respectez cette règle de base : vous tondez plus du tiers de la hauteur totale des tiges, sous peine d’affaiblir votre pelouse.

4. Tondez en suivant ces quelques consignes...

  • Ne tondez pas une herbe mouillée.
  • Tondez à la lumière du jour pour une meilleure visibilité et sécurité.
  • Lisez attentivement la notice d’emploi de votre matériel de tonte.
  • Conduisez l’entretien de votre tondeuse conformément aux indications du constructeur.
  • Respectez les consignes de sécurité, notamment en portant des bottes !
  • Veillez à retirer du terrain objets et débris risquant de contrarier la progression de la tondeuse.
  • Éloignez les enfants.
  • Ne laissez pas votre enfant pousser seul la tondeuse.
  • Tondez en travers de la pente et non dans la pente.
  • Réglez la hauteur de coupe à l’arrêt, moteur coupé, de même pour décrocher le bac ou nettoyer le couloir d’éjection de l’herbe.
  • Ne désactivez jamais un dispositif de sécurité.

5. Cas 1 : ramassez l’herbe

Deux solutions s'offrent à vous pour ramasser l'herbe coupée lors de la tonte :

  • Le râteau à feuille : solution fastidieuse mais efficace.
  • Le bac de ramassage : la plupart des tondeuses en sont équipées, il faut néanmoins le vider.

Cette herbe peut être évacuée lors de la collecte municipale des déchets verts.

Vous pouvez également faire le choix de vous servir de cette herbe pour pailler vos arbres ou votre potager par exemple. Ce procédé consiste à déposer une couche de déchets végétaux d’environ 5 cm au pied des arbustes, rosiers, arbres ou légumes du potager, afin de les protéger.

Le paillage a de multiples avantages :

  • En été, il limite les arrosages en diminuant l’évaporation due aux fortes températures.
  • En hiver, il fait barrière contre le gel.
  • Il fournit de la matière organique au sol par dégradation lente.
  • Le paillage favorise la prolifération des insectes et des vers contribuant à la bonne santé de la terre.
  • Il réduit aussi la pousse des mauvaises herbes et donc la corvée de désherbage.

Installez le paillis de préférence sur un sol désherbé et arrosé.

5. Cas 2 : laissez l'herbe sur place

Outre le gain de temps et d'énergie, ne pas ramasser l'herbe coupée possède de nets avantages.

L’herbicyclage

L’herbicyclage consiste à laisser l’herbe coupée en place après le passage de la tondeuse. Cette technique possède plusieurs avantages :

  • Vous n’aurez plus à ramasser l’herbe coupée.
  • La pelouse se nourrit des éléments nutritifs contenus dans ces résidus.
  • Vous réduisez ainsi de 30 % les besoins en engrais de votre pelouse.
  • Aucun effort à fournir lié à la gestion de ces déchets.
  • L’évaporation de l’eau est considérablement réduite et votre pelouse aura besoin de moins d’arrosage.

Le broyage automatique

Certaines tondeuses possèdent un double système de coupe :

  • Un second couteau broie une seconde fois l’herbe.
  • Elles n’ont pas de bac de récupération.
  • L’herbe est laissée sur place, on retrouve alors les avantages de l’herbicyclage.
  • Par contre, le gazon ne doit pas être trop haut, car le système ne peut traiter de gros paquets d’herbe.

Matériel pour tondre la pelouse

Imprimer
Bottes

Bottes

12 € environ

Râteau à feuilles

Râteau à feuilles

15 € environ

Tondeuse à gazon

Tondeuse à gazon

À partir de 150 € environ

Tondeuse à main

Tondeuse à main

À partir de 50 €

Gazon : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils pour semer et entretenir votre pelouse
Télécharger mon guide
Gazon

Ces articles concernent aussi l'étape "Entretenir sa pelouse" :

Voir les 57 articles

Aussi dans la rubrique :

Entretenir sa pelouse

Sommaire