Sommaire

Arroser la pelouse

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le besoin en eau d’un gazon dépend évidemment de son exposition, de la saison et du climat, mais aussi du type de semences. Certaines graines présentent une meilleure capacité à résister à la sécheresse. Il faut donc les choisir le plus sobre possible.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Mais attention, le volume d’eau que vous allez consommer pour arroser votre pelouse ne dépend pas uniquement de ses besoins et de votre régularité à vous plier à cette tâche, mais aussi de l’appareil d’arrosage que vous possédez.

Pour être efficace et économique, cet équipement doit être adapté aux dimensions de votre pelouse.

Voici tous nos conseils pour arroser le gazon.

1. Choisissez le bon moment pour arroser la pelouse

À moins d’une saison froide particulièrement sèche, et encore, cela dépend de la température, il n’est pas nécessaire d’arroser sa pelouse en hiver.

Attendez la fin du printemps pour débuter les arrosages. Avant cette date, les pluies y sont encore fréquentes et suffisent largement à l’alimentation en eau de votre gazon.

2. Optez pour la bonne fréquence d’arrosage

Plusieurs écoles s’affrontent en matière d’arrosage de pelouse.

Voici les raisons pour lesquelles vous ne devez pas privilégier les arrosages intensifs, mais peu fréquents :

  • Les racines du gazon ne sont pas profondes, la remontée d’eau par capillarité est très faible, et il ne peut aller puiser bien profond l’eau distribuée massivement en une fois.
  • En période très sèche, votre gazon a le temps de jaunir entre 2 arrosages, le rattraper consommera beaucoup d’eau et risque même de ne pas suffire, faire appel à des amendements ou autre fertilisation sera peut-être nécessaire.
  • Vous le fragilisez au lieu de le renforcer.

Voici les raisons pour lesquelles vous ne devez pas arroser quotidiennement :

  • Si vous lui apportez de l’eau tous les jours, vous n’aidez pas la plante à s’enraciner donc à résister à la chaleur.
  • Vous gaspillez de l’eau.
  • Vous entretenez au pied du gazon un climat chaud et humide, favorisant la prolifération des maladies, des champignons…

3. Choisissez votre méthode d’arrosage

Arrosez manuellement

Pour de petites surfaces, un équipement de base peut très bien faire l’affaire.

Équipez votre tuyau d’arrosage d’un pistolet à jet variable : utilisez le jet pluie pour votre gazon.

Cette méthode est parfaitement adaptée aux pelouses de petites dimensions. Elle sollicite bien sûr votre présence, mais ne nécessite aucune installation particulière.

Arrosez mécaniquement en surface

L’arrosage de surface s’effectue au moyen d’un tuyau souple équipé à son extrémité d’un système d’arrosage qui asperge. Ces systèmes sont de plusieurs types :

  • arroseur fontaine : posé au sol, réservé aux toutes petites surfaces ;
  • arroseur oscillant : posé au sol, il permet un arrosage très uniforme des surfaces carrées et rectangulaires ;
  • arroseur rotatif (tourniquet et canon) : plus puissant, piqué dans le sol, il arrose des surfaces circulaires, mais aussi rectangulaires avec réglage de la portée et du secteur ;
  • arroseur mobile : la pression de l’eau le fait progresser le long de rampes, il peut couvrir de très grandes surfaces.

Optez pour l'arrosage automatique

Installer un arrosage automatique dans son gazon consiste à enterrer un réseau d’eau qui desservira des arroseurs (asperseurs) disposés dans le terrain.

Le nombre et l’emplacement des arroseurs seront judicieusement déterminés et l’ouverture des vannes commandées par le biais d’un boîtier programmable.

Cette solution qui nécessite des travaux et un investissement conséquents vous affranchira totalement de la corvée de l’arrosage.

Lire l'article Ooreka

4. Arrosez judicieusement votre pelouse

Vous l’avez compris, tout est question d’équilibre. Au final, il est recommandé :

  • d’arroser 3 à 4 fois par semaine, à raison de 3 à 5 L/m² ;
  • d’éviter la formation de flaques en surface de votre gazon ;
  • d’arroser le matin aux premières heures du jour ou bien le soir, l’évaporation s’en trouve fortement limitée ;
  • d’apprendre à tenir compte (voire même à anticiper) les précipitations, adapter l’arrosage en conséquence ;
  • d’appliquer des engrais à libération lente, moins gourmands en eau que les engrais immédiats ;
  • de ne pas tondre en dessous de 7-8 cm. Un gazon coupé trop court n’est pas stimulé pour s’enraciner, donc pour retenir l’humidité.

Matériel nécessaire pour arroser sa pelouse

Imprimer
Tuyau d'arrosage

Tuyau d'arrosage

À partir de 5 €/25 m

Pistolet à jet variable

Pistolet à jet variable

10 € environ

Arroseur mécanique

Arroseur mécanique

À partir de 8 € pour un arroseur oscillant

Asperseur canon

Asperseur canon

À partir de 30 € l'asperseur

Gazon

Gazon : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils pour semer et entretenir votre pelouse
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Entretenir sa pelouse

Sommaire